Expérimentation d’un nouveau mode d’enseignement dans une classe.

EXPÉRIMENTATION:

La ville de Maromme en lien avec l’Éducation Nationale lance l’expérimentation avec une classe à l’école Ferry de « La classe flexible ».

#MarommeBouge #MarommeChange

Les différents acteurs du secteur de l’enseignement, dont les directeurs d’établissements et les enseignants ne cessent de chercher les meilleures méthodes pédagogiques pour améliorer le niveau des élèves et garantir de meilleurs résultats. Le concept de classe flexible est une idée innovante qui est déjà adoptée dans différentes écoles en France.

De quoi s’agit-il ? Dans quel intérêt faut-il en avoir recours ?

C’est quoi l’aménagement de classe flexible ?

Bavardage, difficulté à respecter la discipline, manque d’attention durant les cours, sont des facteurs qui nuisent à la qualité de l’enseignement dans les écoles. Ainsi, il devient important de trouver le moyen de travailler différemment afin de favoriser l’envie d’apprendre et veiller à l’épanouissement des élèves.

L’aménagement de classe flexible serait-il la solution pour que les enseignants soient plus efficaces dans les apprentissages ? Avant tout, il est important de définir le concept.

La classe flexible est une technique originaire des États-Unis et du Canada. Elle permet plusieurs avantages pédagogiques. Elle a été pensée en vue de rendre une classe plus accueillante et favorable à un apprentissage efficace. Par classe flexible, on entend une salle où l’enseignant peut choisir le meilleur aménagement possible pour le bien de ses élèves. Ces derniers ont la possibilité de s’asseoir de différentes façons. La disposition des sièges est modifiable en fonction des besoins.

Toutefois, il ne s’agit pas seulement de déplacer la place des tables et chaises. Dans une classe flexible, un élève a le droit de travailler dans différentes positions. Ce qui signifie qu’il peut travailler en étant debout, en restant assis ou même allongé.

En quoi la classe flexible est-elle différente ?

En plus des meubles habituels, dans une classe flexible, on peut utiliser des canapés, des fauteuils, des tabourets, des ballons de gym, etc. Il faut donc mettre à disposition des élèves différents types de meubles pour leur donner le choix. L’enseignant peut faire preuve de créativité et ajouter des accessoires utiles, comme : tapis, pouf, caisses de lait, chaise berçante, vélo pupitre, coussins, etc.

Le cadre est à aménager dans l’objectif de s’adapter aux besoins de chaque élève. Comme chaque enfant a ses préférences et sa façon d’être à l’aise, offrir à chacun le pouvoir du choix permet d’assurer son épanouissement. Selon de nombreux professeurs des écoles, une fois qu’un élève ressent de la liberté par rapport à sa position durant un cours, il retient facilement les informations. De plus, il adopte naturellement un meilleur comportement et les bonnes attitudes.

En parlant d’« aménagement », il n’est pas uniquement question de décoration. En effet, la remise en question de la pédagogie est aussi importante. En vue de garantir un véritable changement comparé aux méthodes traditionnelles, l’enseignant doit connaitre les besoins de chaque élève. Les cours doivent être plus personnalisés, les élèves doivent avoir plus d’autonomie.

Un bilan sera établit avec les personnels de l’Education Nationale et de l’école afin de tirer les enseignements de cette expérimentation et éventuellement de la généraliser à l’échelle de l’ensemble des classes de la ville en fonction du souhait de chaque enseignant.